Des conseils pour les travailleurs indépendants

Travailleurs indépendants

Sortir du schéma du travail administratif de 9h à 5H est le rêve de beaucoup d’employés en quête d’indépendance et d’horaires plus flexibles. Même si la tentation de lancer son propre business est forte, ce changement comporte des risques qui ne doivent pas passer sous silence. Dans cet article, vous trouverez 3 conseils utiles pour faire partie du cercle privilégié des travailleurs indépendants tout en réduisant les contraintes.

Conseil 1 : Envisagez la piste du portage salarial

En faisant appel à une société de portage salarial, vous bénéficiez de nombreux avantages liés au statut de salarié tout en vous mettant à votre propre compte. Cet intermédiaire vous simplifie les tâches administratives les plus compliquées comme la facturation par exemple. En effet, grâce au portage, vous pouvez facturer vos clients en toute liberté, sans devoir passer par une structure juridique spécifique. De plus, ce statut vous permet de conserver tous vos droits en tant que salarié. Vous bénéficiez alors d’une couverture sociale, des assurances chômage et d’une retraite. Au même moment, vous aurez votre propre carnet d’adresse et de clientèle. Ce qui vous permet d’organiser votre planning de travail et de gérer votre activité entrepreneuriale comme vous l’entendez. Notez que cette démarche vous épargne l’obligation de créer une société avec toutes les opérations que cela implique à commencer par l’enregistrement au registre du commerce. La partie administrative est entièrement prise en charge par la société de portage.

Conseil 2 : Développez vos talents d’organisation

La discipline est la clé de la réussite des travailleurs indépendants qui ont su créer un business rentable. Beaucoup de novices dans l’entreprenariat pensent qu’en quittant leur statut de salarié, ils suppriment les contraintes de temps et la nécessité de se soumettre aux directives de leurs supérieurs. On croit avec crédulité que ce sera l’occasion de se défaire de toutes obligations, de se réveiller à l’heure qu’on souhaite et de vivre au gré de ses humeurs. Faux ! La liberté dont vous disposez doit être l’occasion pour vous de développer des talents d’organisation. Plus que n’importe quel autre moment de votre vie professionnelle, vous allez devoir travailler selon un planning rigoureux. Si vous alternez emploi et business personnel, il va falloir vous montrer plus discipliné que jamais. Des applications mobiles peuvent vous aider à concevoir un emploi du temps où les taches sont répertoriées par ordre de priorité.

Conseil 3 : Investissez dans le marketing

Les débutants ont tendance à réduire systématiquement leur budget marketing y voyant une dépense non essentielle. Pourtant, la réputation de votre business en dépend fortement. Vous devez vous construire une réputation solide en accumulant les techniques publicitaires. Montez alors une stratégie marketing finement pensée pour vous démarquer de vos concurrents et vous créer une image professionnelle. En dépit de votre domaine d’activité, vous devez être présent sur tous les fronts. Le webmarketing apparait ainsi comme une approche incontournable pour bénéficier d’une bonne visibilité sur la toile, Internet rassemblant désormais 53 millions de personnes connectées au quotidien soit 84,4 % de la population française. Ainsi, pour mettre toutes les chances de votre côté de voir votre business décoller, choisissez avec soin les canaux du web qui vous aideront à atteindre votre cible et à les convertir en clients. Notez que les réseaux sociaux peuvent vous être d’une grande utilité pour asseoir votre réputation sur le plan national et international à moindre coût.

Domiciliation d’entreprise à Toulouse : comment s’y prendre ?
Paris : domiciliation d’entreprise