Financement et trésorerie : comment se gère l’argent d’une association ?

Gérer la trésorerie d’une association se rapporte au contrôle des dépenses et recettes, à la prévision de ces dernières et à la bonne santé de la caisse. Qu’importe la qualification d’une association, elle doit disposer d’un capital pour fonctionner. La somme qui fait tourner l’entité est la propriété de celle-ci et non des membres. La gestion de cet argent n’est pas une tâche complexe mais il suffit de quelques bonnes pratiques pour que la gestion de la trésorerie d’une association 1901 se fasse dans les meilleures conditions.

Mettre en place un plan de trésorerie prévisionnel

Un plan de trésorerie est un support prévisionnel offrant aux organes financiers de l’association d’avoir une vue sur les mouvements d’argent pour l’année à venir. Il suffit de dresser un tableau de 2 colonnes : le premier concerne les encaissements et le second prend en charge les décaissements. La mise en place de cette méthode permet une transparence financière au sein de l’organisme.

Suivie de l’évolution réelle de la trésorerie

Lorsque le plan prévisionnel soit mis en place, il est important de l’alimenter au fur et à mesure que les activités se développent. Il faut le vérifier hebdomadairement et y mettre les dépenses et recettes réelles de l’association. Dans le cas où certains objectifs fixés ne sont pas atteints durant une période, il est judicieux de modifier les prévisions pour que de mauvaises surprises n’apparaissent en cours de route.
Pour ceux qui ont la frousse de ne pas y arriver, il leur est recommandé de visiter www.statutentreprise.com. C’est un site spécialisé dans la création, gestion, liquidation et financement d’une association.

Prévision des encaissements et prévision des décaissements

En se référant à la définition d’une association, on peut déduire qu’une association ne dispose pas d’une importante rentrée d’argent. Il faut cependant les classer minutieusement pour ne pas omettre certains détails qui pourront altérer la trésorerie. Parmi les revenus d’une association, on note essentiellement les participations des membres, les aides financières données par une collectivité ou une entreprise, la collecte de dons, les produits des ventes (pour une association ayant une activité économique), et les crédits bancaires.
Quant à la prévision des décaissements, la procédure est la même tels que les loyers, les frais fixes par mois, la rémunération de certains employés, le paiement des prestataires, les mensualités des crédits bancaires, les achats journaliers, ou encore les dépenses liées à l’organisation d’un événement, etc.

Association : comment rédiger les statuts et désigner des responsables ?
Qu’est ce que la loi 1901 pour les associations ?