Guide pratique pour racheter une entreprise

rachat entreprise

Au lieu de mettre en place un nouveau projet, il est aussi possible d’investir dans une entreprise déjà existante. Pour formaliser l’accord, il faudrait passer à la rédaction du protocole d’accord. Cet acte juridique détaille les droits et obligations de chacune des parties ainsi que tous les éléments importants concernant la cession d’entreprise. Après, vous pouvez enclencher la procédure d’achat.

Racheter une entreprise : est-ce une bonne idée ?

Le rachat d’une entreprise peut être la meilleure solution à condition de bien choisir l’enseigne. En choisissant cette option, vous pouvez profiter de la réputation de l’entreprise et de la clientèle déjà existante. Ce qui permet de réduire le budget à consacrer à la communication. En plus de cela, tous les biens de la société sont transmis automatiquement au nouveau propriétaire. Par exemple, les contrats conclus n’ont plus besoin d’être renégociés et il n’est plus nécessaire de recruter des employés ou de se positionner sur un nouveau marché. En bref, l’acquéreur possède toutes les ressources indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise.

Par ailleurs, le repreneur peut se baser sur les stratégies et les prévisions déjà mises en place par les anciens dirigeants. Ce qui permet de gagner en efficacité et d’économiser un temps précieux. Il peut alors axer les stratégies sur les nouveaux objectifs et les plans d’amélioration de l’entreprise. Aussi, il peut éviter les difficultés liées au démarrage d’une nouvelle activité et les pertes y associées. Son business lui procure d’ailleurs des recettes immédiatement. Enfin, en jetant un œil aux documents comptables de l’entreprise, il peut évaluer rapidement la situation financière et la rentabilité du projet avant de se lancer. Si vous recherchez des entreprises à reprendre ? Cliquez sur ce lien.

Comment réussir le rachat d’une entreprise ?

L’acquisition d’une entreprise est un projet d’envergure qui mérite une mûre réflexion. Dans un premier temps, vous devez analyser vos objectifs et vos motivations afin de mieux définir le projet. Soyez très précis quant à la taille de l’entreprise à cibler, la nature de l’activité et l’emplacement. Si vous avez du mal à établir un cahier des charges, il ne faut pas hésiter à faire appel à un cabinet spécialisé dans la transmission d’entreprise.

Une fois que vous aurez élaboré un cahier des charges bien précis, vous pouvez commencer la recherche. Dans ce cas, vous avez plusieurs options : faire appel à votre réseau ou consulter les annonces. Sinon, vous pouvez également vous rapprocher d’un expert. Il peut vous aider à gagner du temps dans les recherches en mobilisant son réseau. Certains prestataires proposent même un accompagnement sur mesure dès l’élaboration du projet de rachat d’entreprise jusqu’à la signature du contrat définitif. En bref, c’est certainement la meilleure solution pour sécuriser la transaction et éviter les pièges liés au rachat.

Quelles sont les étapes à suivre ?

Il est fortement recommandé de lister au moins trois entreprises qui répondent parfaitement à vos critères. Ensuite, effectuez un « prédiagnostic de reprise ». Cela consiste à faire une première analyse des dossiers. Si les résultats sont satisfaisants, organisez une rencontre avec le cédant au sein de votre future entreprise. Profitez-en pour vérifier le climat internet et apprécier la qualité des bureaux. Le local est-il aussi à votre goût ou des améliorations sont-elles nécessaires ? Puis, posez-lui toutes les questions qui vous intriguent. Si c’est une personne qui connait parfaitement ses activités, il doit être en mesure de vous répondre correctement. L’ambiance des échanges vous indiquera aussi son niveau d’engagement.

Pour vous aider dans la prise de décision, passez à une analyse plus approfondie de la situation actuelle de la firme. Il est essentiel de collecter toutes les informations importantes sur l’enseigne (potentiel, employés, etc.) et de vérifier les chiffres clés. Par la suite, passez à la rédaction d’un business plan pour l’acquisition entreprise. C’est un excellent moyen pour s’assurer que le projet est viable financièrement. Vous en aurez d’ailleurs besoin pour faciliter la recherche d’un moyen de financement.

Comment trouver des aides à la reprise d’entreprise ?

Si vous rachetez une entreprise individuelle, vous reprenez son actif principal. En revanche, s’il s’agit d’une société, vous avez le choix entre reprendre son fonds ou ses titres. Pour concrétiser votre projet, vous avez besoin d’un financement. D’abord, réunissez vos fonds propres. L’idéal, c’est de prévoir un apport personnel entre 20 à 30 % du prix de vente de l’entreprise. Il y a également ce qu’on appelle « prêt d’honneur » accordé par les réseaux d’accompagnement. L’avantage, c’est que l’offre ne nécessite ni garantie ni caution personnelle. C’est une sorte de prêt à taux zéro. Le montant obtenu peut être considéré comme apport personnel. Via un fonds d’investissement ou un crowdfunding, vous pouvez aussi collecter des fonds qui vous permettront de donner vie à votre projet.

Après avoir réuni vos fonds propres, vous pouvez démarcher les établissements financiers avec plus d’aisance. La Bpifrance ou banque publique d’investissement propose un contrat de développement pour la reprise des PME en contrepartie d’un prêt de 40 000 à 650 000 euros sans garantie ni caution personnelle. Dans le cas d’un prêt bancaire classique, la durée du crédit peut aller jusqu’à 7 ans. Mais le montant octroyé ne peut excéder 70 % du prix d’acquisition d entreprise.

Les conseils pour choisir une société de portage
Quelles sont les conditions pour créer une SARL ?