Conseils business : comment Paul Morlet a-t-il réussi ?

Paul Morlet

Entre les chiffres d’affaires fulgurants et les ouvertures d’une multitude de magasins, le business de Paul Morlet est aujourd’hui à son apogée. Plus qu’un simple projet de vente de lunettes, cet entrepreneur au grand culot a su allier compétences et caractères pour percer dans le monde de l’entrepreneuriat. Par ailleurs, si le succès de l’entreprise lunettes pour tous est évoqué sans cesse, les secrets de cette réussite restent souvent cachés. Parcours professionnels de Morlet ou attitudes à adopter pour lancer son propre projet, voici alors un gros plan conseils business sur la réussite de ce grand entrepreneur.

Paul Morlet : l’entrepreneuriat dans le sang

Cet entrepreneur était avant tout un simple étudiant avant le lancement de son entreprise. À seulement 18 ans, Morlet décroche son premier diplôme en BEP électricien auprès d’une institution mécanique en France. Il est ensuite intégré chez la société SNCF pour un stage professionnel de deux ans poursuivit d’un contrat de travail au SMIC. Au cours de ces années passées dans le monde professionnel, Morlet réalise que quitte à travailler pour quelque chose, autant créer un projet qui le passionne réellement.

Quelque temps de formations en entrepreneuriat, diverses séances de coaching en business et sa première entreprise fut alors mise en place : créer des petites lunettes publicitaires accessibles pour tous les budgets. Pour se différencier de la concurrence, des autocollants indiquant la marque Lulu Frenchie furent posés sur chaque produit à vendre. Très vite, les lunettes de Paul Morlet se vendaient comme des petits pains et commencèrent même à attirer l’attention des plus célèbres.

Le secret de ce lancement ? Morlet misait avant tout sur ses compétences et ses aptitudes acquises pendant une longue période. Toutefois, une économie personnelle de 2000 euros a également été investie pour le démarrage du projet. Pour plus d’informations ici.

Un partenariat gagnant : Xavier Niel et Paul Morlet

Derrière ce projet se cache également une collaboration tout à fait remarquable. Adepte des salons d’entreprise et de gestion de projet, Morlet se rendait sans cesse sur des conférences en France données principalement sur le thème de l’entrepreneuriat et le développement de business. C’est lors d’un de ces événements qu’il fut repéré par le grand Xavier Niel, le fondateur de l’entreprise de communication Free. Investisseurs de projet, ce dernier décide immédiatement de collaborer avec Morlet et met en place l’entreprise « Lunettes pour tous ». Ce nouveau concept n’est d’ailleurs qu’une simple évolution du premier projet de Paul Morlet. L’objectif ? C’est de fabriquer des lunettes de 10 euros en seulement 10 minutes pour tout type de clients.

Néanmoins, pour rentabiliser le projet et maximiser les bénéfices, l’entreprise devrait faire vendre un grand nombre de produits en une journée. Système de travail à la chaîne et possibilité de précommande en ligne, tout a alors été imaginé pour faire de la nouvelle entreprise, un leader dans son domaine.

Du courage et de l’audace avant tout

Outre les besoins en financements et en compétences, le lancement d’un projet demande avant tout des attitudes et des caractères spécifiques. En effet, lors du lancement de son projet, Morlet était recalé par plusieurs investisseurs, c’est seulement grâce à sa persévérance et son courage qu’il a pu finalement percer dans le domaine et atteindre tous ses objectifs. Par ailleurs, l’entreprise Lunettes pour tous défie actuellement toute concurrence et affiche pas moins de 20 millions de chiffres d’affaires chaque année. Sachez également que si un opticien classique arrive à vendre 2 à 3 lunettes en une journée, la société de Morlet en vend des centaines.

Pour encore plus de perspectives d’évolution, des ouvertures de magasins supplémentaires sont à envisager dans les six prochains mois sur de nombreuses régions de France. De plus, des recrutements en masse seront également organisés pour la multiplication maximum des ventes. Lunettes pour tous, c’est également la marque favorite de plus d’une star internationale. La société a d’ailleurs commencé à signer des contrats de partenariats avec tous types d’organisation confondus.

Les formations et les coachings en entrepreneuriat

Pour débuter son projet, il est indispensable de se fier aux séances de formations dédiées à la création d’entreprise ou tout simplement à l’entrepreneuriat. Pour le cas de Morlet, il s’est spécialisé sur les formations gratuites à thème données lors des salons ou des conférences. En tout cas, plusieurs coachings dédiés au Paul Morlet management sont disponibles sur internet pour les moins calés en matière de gestion ou pour les professionnels qui souhaiteraient acquérir encore plus de compétences dans le monde du business. De plus, plusieurs conseils des professionnels sont également disponibles sur la bonne plateforme pour vous accompagner dans le lancement de votre projet. C’est aussi une occasion de se retrouver entre professionnels et de favoriser les échanges de projet.

Formation ou non, la meilleure solution pour lancer son entreprise, c’est avant tout de persister malgré toutes les difficultés qui peuvent survenir. Par ailleurs, le devise de Morlet est de commencer petit à petit et surtout d’apprendre de ses échecs.

Conseils pour créer une entreprise au Luxembourg
Les avantages de domicilier son entreprise en Suisse