Comment calculer son seuil de rentabilité ?

Calculs en comptabilité

Publié le : 14 décembre 20214 mins de lecture

En tant que dirigeant d’entreprise, vous êtes confronté au calcul d’un seuil de rentabilité lors des constitutions de votre plan d’affaires pour savoir si votre idée est réalisable ou non. Mais de quoi il s’agit ? Quel est son rôle ? Comment bien le calculer ? Suivez ce guide !

Qu’est-ce qu’un seuil de rentabilité ?

Autrement appelé « seuil de la mort », le seuil de rentabilité fait référence au chiffre d’affaires que la société doit effectuer lors d’un exercice comptable afin d’obtenir un résultat nul. Il représente le volume d’activité nécessaire pour être rentable. Si ce seuil est supérieur au chiffre d’affaires (CA), l’entreprise est déficitaire. Le montant peut être exprimé en quantité (nombre d’unités à vendre) ou en volume (€).

Ce chiffre d’affaires représente le niveau d’activité permettant de payer les frais fixes (charges fixes ou charges de structure) grâce à la marge réalisée. Il est donc important de distinguer les charges structurelles et les charges opérationnelles (charges variables).

  • Les charges fixes ou « charges structurelles » sont les dépenses qui ne varient pas selon la vente ou la production de l’entreprise. Ces charges sont des frais fixes et ne changent pas en fonction du chiffre d’affaires. Par exemple, on peut trouver les loyers commerciaux, les charges sociales, les amortissements, les primes d’assurance…

  • Les charges variables sont les dépenses qui varient en fonction du niveau d’activité de l’entreprise. Les charges opérationnelles connaissent une évolution au moment où les productions augmentent. Par exemple, on peut observer l’augmentation du coût d’achat des marchandises, des matières premières, des sous-traitances…

Calcul du seuil de rentabilité

 

Il faut appliquer la formule suivante pour calculer ce seuil.

Seuil de rentabilité = Charges de structure/Taux de marge sur coût variable

Le taux de marge sur coût variable peut se définir ainsi :

 Tx MSCV = ([Chiffre d’affaires – Charges variables]/Chiffre d’affaires) x 100 = (Marge sur coût variable)/(Chiffre d’affaires) x 100.

Pour trouver le seuil de rentabilité comptable, il existe deux méthodes ! Ce dernier peut être calculé annuellement. En revanche, chaque donnée est traitée hors taxes. Il est donc nécessaire d’estimer la variation des charges. Ce chiffre d’affaires doit couvrir la totalité des charges de l’entreprise.

Il ne faut pas hésiter à faire appel à un comptable en ligne avec de calculer le bon seuil de rentabilité et éviter les erreurs de prévision.

Première méthode

La première méthode consiste à trouver la marge sur coût variable (MSCV ou MCV) qui se définit comme :

MSCV = CA – CV

 

  • MSCV = marge sur coût variable

  • CA = chiffre d’affaires

  • CV = coût variable

 

On doit calculer le taux de MSCV

Tx MSCV = MSCV/CA

On calcule ensuite le seuil de la mort

SR = CF/Tx MSCV

 

  • SR= seuil de rentabilité

  • CF= charge fixe

  • Tx MSCV= taux de marge sur coût variable

Deuxième méthode

La formule suivante est basée sur la marge sur coût variable.

Marge sur coût variable = Chiffre d’affaires — Charges variables

On utilise le chiffre d’affaires durant l’année et non les charges de structures. La marge sur coût variable couvre donc les coûts fixes. Ainsi, on a :

Marge sur coût variable — Charge fixe = 0

Si l’entreprise arrive à obtenir un résultat nul, elle atteint donc son seuil de rentabilité.

Portage salarial en 2021 : guide pratique
Quelles sont les conditions pour demander un financement reprise entreprise ?

Plan du site