Quels sont les avantages et inconvénients d’une SARL ?

La plupart des structures qui se créent aujourd’hui prennent la forme juridique d’une SARL. La SARL ou la société à responsabilité limitée est une structure simple et facile à gérer. Ce sont d’ailleurs les raisons pour lesquels la plupart des entrepreneurs le choisissent. Si vous aussi, vous êtes convaincus par cette forme juridique, il est également important de prendre en compte les quelques inconvénients que présente cette forme juridique.

Les avantages

Comme son nom l’indique, la SARL est une structure avec la limitation de responsabilité et ceci présente un avantage. Autrement dit, la responsabilité des associés se limite à leurs apports au capital. Vous n’aurez pas de complications par rapport au fonctionnement, car on fait face à un fonctionnement encadré par la loi. La plupart des décisions importantes comme la vente des parts sociale ou la sortie en capital se décident lors d’une assemblée générale, ce qui n’est pas le cas qu’une SA ou d’une SAS. En SARL, il y a également une possibilité d’exploiter le statut de conjoint collaborateur. Ce statut permet à son bénéficiaire d’avoir une protection sociale à un prix pas très élevé et à condition qu’il ne reçoive pas de rémunération de la structure.

Les inconvénients

Avant de se décider de la forme juridique pour sa structure, il faudra également considérer les inconvénients. Si le gérant possède la majorité des parts sociales, il ne pourra avoir le statut social de « travailleur non salarié ». Dans une SARL, ce gérant n’aura pas autant d’avantages que le dirigeant salarié. Si sur le papier, le fonctionnement d’une SARL semble facile en réalité, la plupart des dirigeants font face à une lourdeur de fonctionnement dans une SARL. Il ne faut pas non plus oublier que pour créer ce type de société, il faudra payer et le coût de création d’une SARL n’est pas des moindres. Pour ce qui est des dividendes versés aux associés, ils sont soumis à des cotisations sociales et il en est de même pour les autres rémunérations touchées par les dirigeants.

Quelle autre forme juridique peut-on choisir ?

Si la SARL ne vous convient pas, il serait judicieux de se pencher sur les autres formes juridiques. Cette structure que vous comptez créer peut être une EI ou une entreprise individuelle, une SAS ou une société par actions simplifiés ou une SA ou une société anonyme. Pour faire le meilleur choix, il faudra également voir les avantages et les inconvénients de ces autres formes juridiques.

Société à responsabilité limitée : définition et présentation
Comment fonctionne la forme juridique SARL ?