Créer une micro-entreprise : démarches et étapes de création

Anciennement appelée « auto-entreprise », la micro-entreprise est un régime simplifié. C’est d’ailleurs le régime fiscal le plus adapté à ceux qui veulent développer leur propre activité. Aussi simple qu’il soit présenté, ce régime est encadré par des démarches bien spécifiques. Pour cet article, nous allons vous résumer en quelques points les étapes pour la création d’une micro-entreprise.

La déclaration du début d’activité et le choix de domiciliation

Pour la déclaration du début d’activité, vous devez informer les institutions sociales et fiscales de la création de votre structure. Pour ce faire, rendez-vous à l’URSSAF qui transmettra vos informations aux services concernés. Si vous ne voulez pas vous déplacer, vous pouvez faire cette déclaration en ligne en remplissant le formulaire P0. L’étape suivante est le choix de la domiciliation. Il s’agit ici de choisir une adresse physique que vous devez déclarer au centre de formalités des entreprises. Pour ceci, vous pouvez utiliser l’adresse de votre domicile, d’une société de domiciliation, d’un centre d’affaires, d’un local commercial ou d’une pépinière d’entreprise.

Le choix de l’assurance professionnelle

Dans la présentation générale du régime d’auto entrepreneur, on ne parle pas toujours de l’assurance professionnelle. Le choix de celle-ci constitue une étape clé à la création d’une micro-entreprise. Pour certaines activités, il n’y a pas d’obligation à la souscription à une assurance professionnelle. Il est tout de même recommandé d’en avoir une pour couvrir les risques liés à son activité et pour protéger ses revenus. L’assurance professionnelle à prendre doit comprendre au moins la clause sur la responsabilité. Pour pouvoir se concentrer sur son activité, il est préférable d’avoir une garantie sur les biens et une garantie sur les personnes.

Les obligations de formation et les obligations comptables

La création d’une micro-entreprise est soumise à des obligations de formation et obligations comptables. En effet, pour devenir micro entrepreneur, il faut suivre certaines formations et avoir des diplômes. Ces formations ont pour but d’initier l’entrepreneur à la gestion de sa structure. Il va alors approfondir ses connaissances en gestion d’entreprise, en gestion commerciale, en régime fiscal et en d’autres horizons liés à son activité. Pour ce qui est des obligations comptables, le statut d’auto entrepreneur exige la possession d’un compte en banque différente du compte personnel. Cette structure doit également avoir des documents justifiant les mouvements du compte et les paiements. Pour la comptabilité, la micro-entreprise peut même utiliser un logiciel de facturation et de comptabilité très classique.

Quelles sont les spécificités du régime fiscal de la micro entreprise ?
Quelles sont les conditions pour bénéficier du régime fiscal de la micro entreprise ?