Banque : qu’est ce que le capital social d’une entreprise ?

Le capital social désigne une somme d’argent injectée par les actionnaires au sein d’une entreprise. Il fait naître des droits sociaux aux associés. Le capital social est un facteur indispensable pour toutes les entreprises. Il peut s’agir d’apports en numéraire et d’apports en nature. C’est le moyen de financement de toute entreprise quelle que soit sa taille. La somme totale doit être inscrite dans les statuts. En fonction du statut juridique de la société, le capital social peut être sectionné en titres distribués entre les associés. Il est possible de modifier le capital social initial au fur et à mesure que se développe. Une baisse du capital social est également envisageable en cas de problèmes récurrents.

L’importance du capital social

Le capital social a pour première fonction de définir et d’équilibrer les responsabilités de chacun des partenaires. Par exemple, une entreprise a un capital-actions de 100 000 euros divisé entre 3 partenaires: le premier avec 50 000 euros, le second avec 40 000 euros et le dernier avec 10 000 euros. Ainsi, la responsabilité légale est divisée proportionnellement entre 50% pour le premier, 40% pour le deuxième et 10% pour le troisième.
Une autre fonction du capital social pour des cas spécifiques de demandes de prêt et de financement ou de participation à des offres est la preuve que l’entreprise dispose des ressources nécessaires pour rembourser les fonds ainsi que les actifs nécessaires à la fourniture du service offert.

Comment calculer le capital social ?

Bien qu’il n’existe pas de calcul universel du capital social, celui-ci doit respecter la réalité de l’entreprise et ses revendications. Généralement, dans les sociétés de services, telles que les sociétés de conseil, le capital social est pratiquement symbolique. C’est-à-dire qu’on met le moins possible, juste pour permettre à l’entreprise d’être inscrit dans les RC.
Dans les entreprises qui possèdent de nombreux actifs physiques ou permanents, tels que des machines et des biens immobiliers, le capital initial constitue généralement l’investissement principal de l’entreprise.

Révision du capital social

À mesure que l’entreprise grandit, il est possible de mettre à jour le capital social de l’entreprise. Pour cela, il faut apporter des modifications dans les statuts avec l’accord de tous les actionnaires. Il faut remarquer que ce soit pour une augmentation ou un rabais du capital social, il est obligatoire que la somme déclarée soit visible sur le compte bancaire de l’entreprise ou du moins une partie et le reste en nature.

Créer une entreprise à plusieurs associés : les points importants à ne pas négliger
Le cas particulier de l’entreprise franchisée : avantages et inconvénients